Blog

Maison Bois d'Architecte / Articles  / La réglementation de la sécurité incendie pour une construction en bois
La réglementation de la sécurité incendie pour une construction en bois

La réglementation de la sécurité incendie pour une construction en bois

Même si le bois comporte de nombreux avantages dans le cadre d’une construction, il peut parfois interroger en termes de sécurité incendie. Toutefois, les scientifiques sont formels, une construction en bois ne brûle pas plus facilement qu’une maison construite avec d’autres matériaux.

Les constructions en bois doivent être en conformité avec les objectifs fixés par la règlementation incendie des bâtiments, tout comme les autres constructions. La loi impose en effet, une tenue de la construction d’au moins 15 minutes avant l’effondrement de la construction.

A première vue, on pourrait croire que le bois est un matériau qui aura une moins grande résistance au feu que le béton ou la brique. Cependant, le bois résiste particulièrement bien au feu. En cas d’incendie, quelles sont les différences entre une construction en bois et une construction différente ? Quelle est la réglementation en matière de sécurité incendie pour une construction en bois ?

Sécurité incendie : les avantages du bois

Contrairement aux idées reçues, le bois n’est pas un matériau plus dangereux qu’un autre en risque d’incendie. Au contraire, le bois comporte de nombreux avantages parfois méconnus. C’est d’ailleurs pour cette raison que les collectivités locales choisissent le bois pour la construction de bâtiments collectifs tels que des écoles, des crèches, des maisons de retraite…

Le bois a une résistance très positive en cas d’incendie. En effet, il transmet 10 fois moins vite la chaleur que le béton, et 250 fois moins vite que l’acier. Contrairement à une construction béton, le bois n’explose pas, mais brûle et se consume lentement. Aussi, le bois a l’avantage de conserver ses capacités mécaniques et de portance plus longtemps que les autres.

En cas d’incendie, les pompiers ont l’autorisation d’intervenir plus longtemps sous une charpente en bois par rapport à une structure en acier ou en béton.

Construction en bois : la sécurité incendie

Dans une habitation quelle qu’elle soit « la construction doit permettre aux occupants, en cas d’incendie, soit de quitte l’immeuble sans secours extérieur, soit de recevoir un tel secours. »

La règlementation en matière d’incendie d’une construction en bois est sensiblement la même que pour tout type de construction.

Le guide du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) a mis à jour certaines dispositions pour la protection des constructions en bois contre les incendies. Ainsi différentes mesures doivent être respectées :
La construction doit comporter une contre-cloison de doublage intérieur,
Des dispositifs d’obturation de lames d’air doivent être installés,
Des écrans thermiques doivent être mis en place sur la façade en bois,
Les déflecteurs de flamme doivent être adaptés selon le classement de réaction au feu du bardage.

Enfin, comme dans toutes les habitations, des gestes simples existent pour prévenir le risque incendie. Par exemple, le fait de connaître les gestes essentiels en cas d’incendie permet de diminuer de 30% les risques. Aussi, la présence d’un détecteur de fumée est indispensable pour prévenir un feu naissant.

administrateur

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

})(jQuery)