Abonnez-vous à notre newsletter

* Champ requis

Blog

Maison Bois d'Architecte / Articles  / Intégrer ses travaux d’extension bois dans son prêt immobilier
Prêt immobilier : intégrer ses travaux dans l’emprunt

Intégrer ses travaux d’extension bois dans son prêt immobilier

Un projet immobilier ne s’arrête le plus souvent pas à un simple achat de bien immobilier : il est plus que courant d’avoir à faire réaliser des travaux, que ce soit de la réparation, de la rénovation, ou l’ajout d’une extension. Cependant, puisqu’il existe plusieurs sortes de prêts différents, il est légitime de se demander ce que l’on peut inclure dans un prêt immobilier spécifiquement. Nous vous expliquons ce que peut financer un crédit immobilier et vous donnons des conseils pour obtenir cet emprunt au meilleur taux.

Prêt immobilier : quelles applications ?

Il faut tout d’abord comprendre ce en quoi consiste un prêt immobilier. Celui-ci est à distinguer d’autres prêts relatifs au bâtiment, tel que le prêt consommation, travaux, et PTZ (prêt à taux zéro). Comme nous le voyons sur ce site, un prêt immobilier finance des projets que l’on peut regrouper en trois grandes catégories.

Prêt immobilier : les cas de figure principaux

Tout d’abord, nous pouvons aborder les achats immobiliers. Comme leur nom l’indique, il s’agit d’acquisitions de biens immobiliers (maison, appartement…). Lorsqu’on utilise ce terme, on fait selon papernest référence à un achat destiné à l’usage de son acheteur. Ainsi, si vous cherchez à acheter une maison ou un appartement pour y vivre, ou pour en faire une résidence secondaire, on parle alors d’achat immobilier.

Autre catégorie : les investissements locatifs. Cette dénomination renvoie à tout ce qui a pour but final de se procurer des revenus complémentaires par le biais d’une mise en location.

Ainsi, vous pouvez faire un achat immobilier avec pour réel objectif de réaliser un investissement locatif. Un autre projet qui peut rentrer dans cette catégorie est l’investissement plus littéral dans des sociétés de placement immobilières, comme des SCPI.

Enfin, évoquons le sujet principal que nous voulons traiter aujourd’hui : les travaux. Comme nous l’expliquons à la suite, ceux-ci peuvent en effet être inclus dans un prêt immobilier, mais uniquement s’il remplit certains critères.

Quand inclure ses travaux d’extension dans son prêt immobilier ?

Qu’en est-il donc des travaux d’extension ? Tout d’abord, redéfinissons ce concept : une extension est un agrandissement de votre logement, destiné par exemple au rajout de pièces ou d’espace habitable.

Les extensions bois, notamment, peuvent présenter de nombreux avantages si vous envisagez en théorie d’apporter des modifications à votre logement. En effet, les constructions en bois sont non seulement solides et rapides à installer, mais de plus elles présentent une qualité d’isolation particulièrement notable.

Or, comme le disent les experts de chez Papernest, cette isolation vous permettra de réaliser des économies d’énergie et donc de factures, ce qui est particulièrement intéressant en ce moment. N’oublions pas non plus le confort que cela peut apporter à votre logement. Quoi qu’il en soit, les extensions en bois sont une solution hautement d’actualité pour vos projets de construction. Mais comment les financer ?

Tout d’abord, cela dépend du logement concerné par l’extension. Si vous demandez déjà un prêt immobilier pour l’achat d’un bien, et que c’est à ce bien que vous voulez faire construire une extension, alors il vous sera possible d’inclure les coûts de l’extension dans le même prêt. On note cependant qu’en théorie, il faut que l’extension serve à rendre le logement habitable.

Dernier cas de figure : il est possible que vous désiriez rajouter une extension à votre logement actuel. Dans ce cas-là, il ne s’agit pas d’inclure les travaux dans un prêt immobilier existant, mais de demander un prêt immobilier spécifiquement pour les travaux. Cela implique non seulement de justifier cette demande auprès de la banque qui vous accorde le crédit, mais aussi de nécessiter une somme supérieure à 75 000 euros pour les travaux.

Si vos travaux d’extension bois coûtent moins cher que ce minimum, ou s’il ne remplit pas tel ou tel autre critère, il faut alors le financer autrement que par un prêt immobilier. Vos options sont alors les suivantes : un prêt travaux, un prêt de consommation, un prêt conventionné (qui finance alors aussi un achat immobilier), un prêt d’accession sociale, ou encore un prêt à taux zéro.

Comment trouver un prêt immobilier au meilleur taux ?

Terminons maintenant avec quelques conseils et outils qui pourraient vous servir lors de votre processus de demande de prêt immobilier. Tout d’abord, il faut savoir que ce qui importe, c’est de montrer aux différentes banques que vous démarcherez que votre projet nécessite réellement la somme demandée, et que vous serez capables de la rembourser avec tel ou tel taux d’intérêt.

Il faut donc commencer par vous fixer un budget, choisir la prestation ou le bien que vous désirez, puis construire un dossier de demande de crédit. Pour cela, nous vous conseillons comme le fait Papernest de vous aider d’un courtier immobilier.

Un courtier est un expert de l’immobilier et du monde financier qui vous accompagne tout au long de votre projet. Vous pouvez faire appel à un tel professionnel dès l’étape de concrétisation de votre projet. Il vous aidera à construire un dossier solide, présentable spécifiquement pour des interlocuteurs du monde bancaire.

Ensuite, il vous accompagne physiquement jusqu’à ces banques, vous aidant à négocier l’obtention du prêt ainsi que le taux auquel il vous est accordé. C’est ce qui déterminera le montant de vos mensualités de remboursement – inutile de dire que c’est une négociation essentielle.

Si vous désirez vous renseigner davantage sur les différentes sortes de financement que vous pouvez obtenir pour tout projet immobilier, nous vous invitons à vous rendre sur cette page.

administrateur

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

})(jQuery)