Abonnez-vous à notre newsletter

* Champ requis

Blog

Maison Bois d'Architecte / Articles  / Résistance au feu d’une construction en bois
Construction bois : Résistance au feu

Résistance au feu d’une construction en bois

SOMMAIRE :

 


Même si le bois est un matériau combustible, il offre une excellente résistance au feu et à la chaleur. Grâce à ses propriétés mécaniques uniques, il reste stable en cas d’incendie et ne rejette qu’une infime partie de sa résistance totale (10 à 15 %). Toutefois, cela ne veut pas dire qu’une construction en bois ne peut pas brûler. Pour mieux comprendre, suivez le guide.

Ce qui se passe en cas d’incendie

Une construction en bois fait partie des bâtiments incombustibles. En d’autres termes, elle s’enflamme difficilement face à une chaleur intense. Ceci est dû en partie à sa faible conductivité thermique qui fait qu’elle est lente à transmettre la chaleur : 1500 fois moins vite que l’aluminium, 250 fois moins que l’acier et 12 fois moins que le béton. Aussi, en cas d’incendie, la structure en bois ainsi que les assemblages métalliques de ce type de construction sont protégés plus longtemps.

Lorsque le feu commence à prendre, une couche carbonisée commence à se former sur la surface des éléments en bois. Elle est 8 fois plus isolante que le bois lui-même, ce qui stoppe la combustion. En d’autres termes, une construction en bois se consume plus lentement et ne se déforme pas. Enfin, quand la structure en bois va rompre sous l’effet de la chaleur intense, il émet des signaux d’alerte en craquant.

Le bois : un matériau en règle avec la loi

La réglementation sur la sécurité incendie en France reste la même pour toutes les constructions, qu’il s’agisse d’une bâtisse en brique, en béton ou en bois. Cette loi touche également les immeubles de grande hauteur ou d’habitation ainsi que les établissements publics.

Elle impose, entre autres, une tenue au feu d’une durée de 15 minutes minimum avant que les structures de l’habitation ne s’effondrent, et ce, quelles que soient les techniques de construction utilisées.

Grâce aux caractéristiques d’une construction en bois, les pompiers sont autorisés à intervenir de façon plus tardive pour une charpente bois qu’une structure en acier ou en béton. Pour les maisons d’assurance, aucune surprime ne doit être exigée auprès des assurés qui possèdent une construction en bois.

Matériaux utilisés pour une construction en bois : les exigences de performances

Les produits en bois ou à base de bois utilisés pour les constructions doivent être conformes aux exigences de performance face au risque d’incendie, tout comme d’autres matériaux. En ce qui concerne le bois, ces exigences font référence à deux paramètres :

La réaction au feu

Il s’agit de la disposition du matériau à prendre part au développement du feu à cause de son caractère plus ou moins inflammable, la qualification allant d’incombustible à facilement inflammable. Par contre, ce critère n’est valable que pour les matériaux de revêtement (façade, sol, mur, etc.) ainsi que les éléments structurels en surface. Aussi, les poutres et les poteaux ne sont pas concernés.

La résistance au feu

Ce critère représente la durée de résistance au feu des éléments de construction sous l’action de l’incendie. Cette fois-ci, les éléments porteurs comme les poteaux, les poutres, les structures de la couverture, etc. sont concernés ainsi que les éléments de séparation et de protection.

administrateur

Ecrire un commentaire

})(jQuery)